100% Residencia (1910-2010). La Residencia. Une tradition récupérée
  • PRÉSENTATION
  • EXPOSITION
  • 100% RESIDENCIA DIGITAL
  • EN IMAGES
  • CITATIONS
  • ACTIVITÉS
  • SIÈGE

Chronologie (1910-1936)

1876
  • Francisco Giner de los Ríos et d’autres professeurs créent l’Institución Libre de Enseñanza (Institution libre de l’enseignement).
1882
  • Le Museo Pedagógico de Instrucción Primaria (Musée pédagogique de l’instruction primaire) est inauguré. Quelque temps après, il est renommé Museo Pedagógico Nacional (Musée pédagogique national). Manuel Bartolomé Cossío a été son directeur de 1883 à 1929, quand il prend sa retraite.
1883
  • Le Comisión de Reformas Sociales (Comité pour les réformes sociales) est institué. Il deviendra l’Instituto de Reformas Sociales (l’Institut des réformes sociales) en 1903. Tous les deux, dirigés par Gumersindo de Azcárate, sont chargés de développer les premiers plans de prévision sociale.
1900
  • Le Ministerio de Instrucción Pública y Bellas Artes (Ministère de l’Instruction publique et des Beaux-arts) est créé.
1907
  • La Junta para Ampliación de Estudios e Investigaciones Científicas (Comité pour le développement des études et la recherche scientifique), ou JAE, est fondée. Elle sera présidée par Santiago Ramón y Cajal. Entre 1907 et 1939, la JAE accorde près de 3500 bourses aux jeunes diplômés pour qu’ils poursuivent leurs études dans les centres les plus prestigieux du monde entier.
  • L’Institut d’Etudis Catalans (Institut d’études catalanes) est créé à Barcelone.
1910
  • La JAE crée le Centro de Estudios Históricos (Centre d’études historiques), dirigé par Ramón Menéndez Pidal; L’Escuela Española
    de Historia y Arqueología en Roma (École espagnole d’histoire et archéologie à Rome); et l’Instituto Nacional de Ciencias Físico-Naturales (Institut national de sciences physiques et naturelles). Ce dernier, dirigé par Santiago Ramón y Cajal, comprend le Musée des Sciences naturelles et le Laboratoire de la recherche physique, plus tard appelé instituto Nacional de Física y Química (Institut national de physique et chimie). On crée l’Instituto-Escuela (Institut-École) en 1918.
1910
  • La Residencia de Estudiantes est créée par un Décret royal du 6 mai. Elle ouvre ses portes le 1er octobre dans la madrilène rue Fortuny. Elle pouvait héberger quinze étudiants. Jorge Guillén, Miguel Prados et Pere Bosch Gimpera figurent parmi les premiers résidents.
1911
  • Le roi Alfonso XIII visite la Residencia le 19 février, par l’intermédiaire du peintre Joaquín Sorolla. Le roi est accompagné du ministre de l’Instruction publique et d’autres autorités. Ils sont reçus par les membres de la JAE (Ramón y Cajal, José Castillejo, Ramón Menéndez Pidal et Alberto Jiménez Fraud) et les quinze résidents.
  • Le 15 avril, Pere Caromines publie l’article Una residencia d’éstudiants a Madrid dans le journal El Poble Català de Barcelone. Il souligne l’ambiance paisible et agréable dans laquelle tout a l’apparence d’être simple et modeste.
1912
  • Le deux premiers laboratoires de la Residencia sont installés. Après le déménagement de la Residencia à la dénommée «Colline des Peupliers noirs», le nombre de laboratoires augmente.
  • Les Cours d’été pour les étrangers commencent.
  • José Ortega y Gasset fait sa première conférence. Il prendra part régulièrement aux activités de la Residencia jusqu’en 1936.
1913
  • Juan Ramón Jiménez commence à séjourner à la Residencia. Il va participer à ce projet de plusieurs manières. Il s’occupera, par exemple, des publications avec Ortega y Gasset, Federico de Onís, José Moreno Villa et Alberto Jiménez Fraud.
  • Le premier titre est publié.
1914
  • Le Groupe d’enfants est créé. Emilio Prados et José Bello Lasierra ont été parmi ses premiers élèves.
  • Le livre de José Ortega y Gasset Meditaciones del Quijote est publié.
1915
  • Le siège de la Residencia déménage à la rue Pinar, sur la dénommée «Colline des Peupliers noirs».
  • Le groupe féminin de la Residencia commence ses activités sous la direction de María de Maeztu. La Residencia de Señoritas s’est installée aux numéros 28 et 30 de la rue Fortuny.
1916
  • Conférence d’Henri Bergson.
1917
  • José Moreno Villa s’installe à la Residencia. Il y demeurera jusqu’en 1936.
  • Luis Buñuel arrive à la Residencia. Il y restera jusqu’en 1925.
  • La Residencia de Estudiantes publie la première édition du livre Poesías Completas écrit par Antonio Machado.
1919
  • Le poète Federico García Lorca arrive à la Residencia. Hormis quelques périodes d’absence, il en sera un résident jusqu’en 1928.
1922
  • Le peintre Salvador Dalí arrive à la Residencia où il demeurera jusqu’en 1926.
  • Conférences de H. G. Wells, Francesc Cambó, Teixeira de Pascoaes et Eugenio de Castro.
1923
  • Albert Einstein présente son résumé sur les Théories de la relativité. José Ortega y Gasset se charge de la traduction simultanée.
1924
  • Conférences de Paul Valéry, Howard Carter et Gabriela Mistral.
1925
  • Conférence de Louis Aragon.
  • Severo Ochoa commence à travailler avec Juan Negrín dans le Laboratoire de Physiologie générale. Ochoa résidera à la Residencia jusqu’en 1931.
1926
  • Le premier numéro de la revue Residencia est publié en avril.
  • Conférences de Max Jacob, H. Keyserling et G. K. Chesterton.
  • Le Lyceum Club Femenino est né.
1927
  • Gabriel Celaya s’installe à la Residencia où il logera jusqu’en 1935.
  • Luis Buñuel organise quelques séances de cinéclub avec des films d’avant-garde. Il reprendra cette activité en 1928.
1928
  • Concert de Maurice Ravel et représentation de l’opéra El retablo de Maese Pedro de Manuel de Falla.
  • Conférences de F. T. Marinetti et Le Corbusier.
1929
  • Exposition de peinture Españoles residentes en París, organisée par la Sociedad de Cursos y Conferencias (Société de cours et conférences) au Jardin botanique.
  • Congrès International en faveur de la Société des Nations.
1930
  • Conférences de John M. Keynes, Walter Gropius et Arthur S. Eddington.
1931
  • Conférence de Marie Curie.
  • Représentation de L’Histoire du soldat d’Igor Stravinsky avec la participation de Cipriano Rivas Cherif, Daniel Vázquez Díaz, Ernesto
    Halffter, Luis Cernuda et José Caballero.
  • Représentation du groupe théâtral universitaire. La Barraca dans les jardins de la Residencia.
  • Les Misiones Pedagógicas (Missions pédagogiques) sont créées.
1932
  • Le nouveau siège de l’Institut national de physique et chimie, dirigé par Blas Cabrera, est inauguré.
1933
  • La Commission Internationale de Coopération Intellectuelle de la Société des Nations, présidée par Marie Curie, se réunit à la Residencia.
  • Alexander Calder présente son oeuvre Le Plus Petit Cirque du Monde.
  • Le nouvel auditorium est inauguré.
  • Représentation du ballet L’Amour sorcier de Manuel de Falla avec les danseurs Rafael Ortega et la Argentinita.
  • Concert d’Igor Stravinsky.
  • Le Colegio de España ouvre ses portes à Paris. Croisière universitaire par la Méditerranée.
  • Croisière universitaire par la Méditerranée.
1935
  • Gustavo Pittaluga dirige le Concerto pour quatre pianos et orchestre en La mineur de Johann Sebastian Bach. Il est interprété par Francis Poulenc, Sulima Stravisnky, Rosa García Ascot et Leopoldo Querol.
1936
  • Après l’éclatement de la guerre d’Espagne, l’immunité diplomatique est accordée à la Residencia par l’intermédiaire des ambassades
    anglaise et américaine.
  • José Ortega y Gasset, Ramón Menéndez Pidal, Gregorio Marañón, Dámaso Alonso et leurs familles se réfugient à la Residencia.
  • Les immeubles de la Residencia sont occupés par une division motorisée. Ils deviennent l’Hospital de Carabineros. Luis Calandre, ancien médecin de la Residencia, sera le directeur.
1939
  • L’armée franquiste prend Madrid le 28 mars. La Residencia est occupée par les forces de l’aviation et on y instille une cantine pour les officiers.
  • Le Consejo Superior de Investigaciones Científicas (Conseil supérieur de la recherche scientifique), ou CSIC, est créé. Les immeubles et le patrimoine de la JAE sont transférés à cette nouvelle institution.
  • Dans les années suivantes, la «Colline des Peupliers noirs» sera complètement modifiée: le Pavillon central et les Pavillons jumeaux seront la résidence des chercheurs du CSIC. L’auditorium deviendra l’église du Saint-Esprit.
 español | english | français

Residencia de Estudiantes, 2010  |  nota legal  |  contacto  |  cerrar ventana